• GUILLAUME POUTHIER

    directeur

    « Le Château Les Carmes Haut-Brion représente tout à la fois l’idée de haute qualité et de potentiel exceptionnel.
    En rejoignant le domaine, j’ai rejoint une philosophie : celle d’un homme, Patrice Pichet, porté par l’unique intention d’œuvrer à la conception d’un Grand Vin.
    En tant que directeur, il m’a offert la responsabilité d’incarner la propriété auprès de tous ceux qui y sont directement liés, membres de l’équipe ou consultants bien sûr, mais aussi négociants, courtiers et journalistes. Il s’agit ici d’œuvrer à l’épanouissement d’un Grand Vin tant du point de vue de son élaboration que dans sa capacité à rayonner.

  • La spécificité du vignoble des Carmes Haut-Brion est tout à fait unique. Associée au Merlot et au Cabernet Sauvignon, la présence du Cabernet Franc, remarquable par son ampleur, est absolument atypique. C’est un cépage difficile et rare à Bordeaux lorsqu’on envisage les Grands Crus et il trouve ici, dans ce jardin clos de murs au sein même de la ville, une terre et un climat tout à fait favorables.
    Afin de s’exprimer pleinement, la complexité du terroir nécessite des outils et des procédés adaptés. Le cuvier parcellaire et le nouveau parc à barriques installés en 2011, tout comme la vinification en grains ronds adoptée récemment, marquent des pas décisifs dans ce sens. Ces efforts doivent trouver sous peu leur parachèvement dans la construction de chais conçus véritablement sur mesure.

  • La création architecturale  envisagée se veut en même temps emblématique, ouverte sur la ville et les regards, et signera l’entrée de la propriété dans un nouvel âge.

    Car il s’agit également d’étendre le rayonnement des Carmes Haut-Brion. L’achat récent de parcelles de vignobles voisins nous a donné la possibilité d’atteindre une superficie suffisante pour envisager un développement international de premier plan, en permettant notamment la conception d’un nouveau vin, Le Clos des Carmes Haut-Brion. Complémentaire de Château les Carmes Haut-Brion, il représente un atout de déploiement majeur auprès du grand public. Il nous permet parallèlement de nous concentrer très finement sur le Grand Vin et de parfaire son élaboration et sa notoriété en tant que référence de l’appellation Pessac-Léognan. »

  • PATRICE PICHET

    propriétaire

    « Les principes qui ont présidé à l’achat des Carmes Haut-Brion sont double : c’est à la fois en tant qu’amateur de vin et en tant que chef d’entreprise que j’ai décidé d’envisager l’acquisition d’une propriété. Porté par ma passion pour l’art du vin et par la volonté de diversifier les investissements de la foncière du Groupe Pichet, j’ai étudié de manière approfondie diverses possibilités, sans toutefois aboutir…
    En découvrant le château des Carmes Haut-Brion, j’ai avant tout été saisi. La situation en cœur de ville, l’adresse bordelaise unique, la beauté du parc ancestral m’ont instantanément séduit. Il s’agit d’un engagement de cœur déterminé au moment même où je suis entré.

  • Historique et familial, le domaine se présentait comme un bijou qu’il suffisait de polir et d’affiner. Une politique d’investissement ambitieuse a été élaborée dans ce sens. Grâce aux grands professionnels qui m’entourent, Guillaume Pouthier recruté en tant que directeur, et Stéphane Derenoncourt qui est le consultant du domaine depuis plusieurs années, je suis inspiré puis guidé vers les choix les plus adaptés en matière de suivi des vignes, d’extension du vignoble et d’élaboration des vins.

    Nous développons ici un plan sur plus de 20 années car il ne s’agit pas d’aller vite si l’on veut grandir bien. Le rachat initial de quelque 5 hectares des vignes contigües du Château du Thil Comte Clary a été suivi par celui plus conséquent de 17 hectares issus d’une autre propriété voisine.

  • Ils déterminent un nouveau domaine apte à faire un Premier Vin d’exception tout en créant un autre vin, Le Clos des Carmes Haut-Brion, différent et complémentaire.

    En correspondance avec cette croissance, de nouvelles installations vont voir le jour. Ambitieuses et singulières, elles sont conçues pour incarner le regard haut porté de la propriété et de ses desseins. Les futurs chais et espaces d’accueil sont dessinés par Philippe Starck et Luc Arsène-Henry, qui signeront une intention forte, emblématique de la nouvelle page qui s’ouvre ici. »

  • STÉPHANE DERENONCOURT

    consultant

    « Notre première intervention au Château Les Carmes Haut-Brion remonte à 2009. Nous avons découvert un endroit paradisiaque pour ceux qui aiment la vigne : une propriété de centre-ville, close de murs, faite d’un coteau sur Pessac, d’un autre sur Mérignac et ouverte sur Bordeaux. Une véritable pépite de 5 hectares.

    Le terroir s’est présenté tel un puzzle découpé et complexe, avec un vignoble composé de trois cépages dont deux cabernets (Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc), ce qui est remarquable ici. Ce terroir haut de gamme impliquait une réflexion approfondie et un travail ciselé, dans un esprit de haute couture.

  • Nous avons alors développé une approche parcelle par parcelle et impliqué des méthodes naturelles qui ont signé la première métamorphose du lieu et du vin. A partir de 2011 et l’arrivée de Patrice Pichet, des pas décisifs ont été franchis à la vigne comme aux chais, tels la récolte à la main, les rendements réduits, le pigeage… ou encore le travail en grains entiers et l’intégration de rafles.
    Engagé en 2009, le travail bio des sols porte ses fruits et se révélera pleinement dans le millésime 2013. La situation du domaine en centre-ville lui confère des conditions très particulières, douces et peu venteuses qui, conjuguées aux terroirs filtrants, favorisent l’arrivée à pleine maturité des raisins. L’association des sols complexes à la forte présence, très inhabituelle, du Cabernet Franc donne naissance à des vins uniques alliant puissance et raffinement.

  • D’une élégance racée, à la mesure des plus grands Pessac-Léognan, ils développent des arômes complexes de fleurs, voire de réglisse, et présentent une douceur de tanins, une finesse et une longueur exceptionnelles.

    Tant en terme de viticulture qu’en terme de vinification, nous pouvons dire aujourd’hui que nous développons ici une approche de très grand vin. Les nouveaux chais en prévision, avec traitement gravitaire, chai à fermentation malolactique et chai à barriques souterrain viennent confirmer cette position de savoir-faire porté à son plus haut niveau. »